A Arras, le lancement officiel des Patriotes avait des airs de réunion d’anciens combattants du FN