« Ami » Facebook avec des extrémistes de droite, tout seul devant les juges