Enseignante à Calais, elle dit tolérer les nazis