Gérald Darmanin, maire de Tourcoing, est nommé ministre

On pouvait s’attendre avec l’élection de Macron à avoir un gouvernement de centre droit avec une droite dite « modérée »… La nomination de Darmanin est un très mauvais signe, une première erreur pour le nouveau Chef de l’Etat.

 

C’est en effet oublier que Monsieur Darmanin est un produit de la Droite Extrême, il a en effet eu comme plus grand mentor Christian Vanneste, homophobe notoire et qui a appelé à voter Le Pen au 2ème tour de la Présidentielle. Il l’a semble-t-il oublié dans son CV mais il a été son attaché parlementaire et en tant que tourquennois je peux témoigner qu’ils étaient partout ensemble.

 

Il a été Directeur de Cabinet de Douillet au Ministère des sports (il a d’ailleurs fait embaucher son épouse…), il s’est pris de passion pour Xavier Betrand qu’il appelait son « Maître », il a été directeur de campagne de Sarkozy puis a rejoins Fillon qui l’a nommé secrétaire général adjoint fin novembre 2016, puis il l’a quitté quand ça commençait a sentir le roussi. Et voilà qu’il initie ce ralliement à Macron pour obtenir son poste… Opportunisme, quand tu nous tiens !

 

Ce que personnellement je n’oublie pas, ce sont ses campagnes dignes du FN pour devenir député en 2012 et maire de Tourcoing en 2014 :

 

- Attaques ininterrompues, relevant de l’obsession, visant les roms,

 

M. Darmanin a a usé auprès du Pdt du conseil général Didier Manier d’arguments faux et diffamatoires prétendant notamment qu’il y avait de la prostitution sur le camp.

 

Face à ces personnes en « grande précarité », M. Darmanin a toujours refusé de prendre ses responsabilités d’élu qui auraient consisté à accepter de rechercher des solutions avec les représentants de l’état et des collectivités territoriales, comme le préconise la circulaire Valls d’août 2012. Son aveuglement idéologique a toujours été le plus fort, il est allé jusqu’à user de chantage en refusant à la société LMH l’installation de grues pour un bâtiment qui doit accueillir des familles Roms.

 

M. Darmanin s’honore d’avoir « systématiquement accepté la scolarisation des enfants », pour information il se serait trouvé hors la loi s’il ne l’avait pas fait.

 

Les attaques lancées contre les associations (il ne les nomme pas mais il s’agit bien sûr de la LDH dont j’étais le responsable à l’époque et du collectif Roms) relèvent de l’abject. Ils nous accuse d’avoir « laissé ces personnes vivre dans le plus profond dénuement , et en raison des conditions de vie déplorables plusieurs drames ont été évités de justesse ». Les drames évités, ce sont des personnes qui seraient mortes de froid et de faim si nos associations, nos bénévoles et les nombreux citoyens pour qui le mot solidarité a encore un sens, n’avaient pas pris en charge ce qui devrait être de la responsabilité des élus.

 

- Utilisation du projet de loi sur le droit de vote des étrangers,

 

- Opposition assumée au mariage pour tous,

 

Il avait à l’époque traite Christiane Taubira de « Tract ambulant pour le FN ».

 

- Utilisation de la pseudo théorie du genre pour attirer les voix de la population d’origine maghrébine,

 

Voilà donc le pédigrée du nouveau Ministre de l'action et des comptes publics… Pas vraiment Macron-compatible idéologiquement, non ?

 

Rappelons-nous que ce Monsieur a des projets grandioses pour 2027 : dans un article de l’Express en 2015 il se met dans la peau du président de la République, avec des priorités surprenantes : « J’étudierai ce que le général de Gaulle avait prévu : le transfert de l’Élysée au Château de Vincennes. ». Il cite Mitterrand quand il se glisse dans la peau du Président. « Quel enfant de chœur n’a jamais souhaité être pape ?

 

Pour tout contact:

 

Guy Fournier

58 rue de Moscou

59200 Tourcoing

 

06.63.64.55.42 - mlpied@free.fr